Première édition de « Simplifions ensemble », la campagne de sensibilisation et d’information
des citoyens bruxellois sur la simplification administrative a pris fin le 18 décembre 2019.
L’initiative d’inclusion numérique entreprise par l’asbl Espace Cultures et Développement est
subventionnée par le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale à travers Easy
Brussels et le département de la Smart City.


« Simplifions ensemble » consistait à aller vers les citoyens à travers des événements publics
(brocantes, marchés annuels, festivals ou des lieux de convergence) dans le but de
sensibiliser le public sur les nouveaux services en ligne en matière de simplification
administrative. Le projet concernait également les travailleurs communaux qui ont participé à
diverses sessions proposées au sein de leurs administrations dans l’objectif de mieux aider
les citoyens.


Au terme de 6 mois d’activité, ce sont 36 journées d’information qui ont été organisées dans
divers endroits de la capitale avec 2825 participants dont 668 travailleurs communaux. La
campagne de sensibilisation a touché à la fois les jeunes soit (14,6%), les adultes (59,6%) et
séniors (24,8%) avec un panel genré dont ressort sur l’ensemble de l’opération, 49%
d’hommes et 51% de femmes. Une participation qui aurait pu être plus importante si toutes les
Communes partenaires avaient suffisamment préparé et mieux structuré les événements
aussi bien pour les citoyens que pour les sessions de présentations aux travailleurs.


A travers ces journées d’information, une série de plateformes et de services en ligne ont été
proposés notamment : les e-guichets de trois administrations communales (Ville de Bruxelles,
Schaerbeek et Woluwé Saint-Lambert), l’eBox, IRISbox, Fix My Street, itsme®, Mercurius,
Mydossier, MyPension, MyHandicap. Au cours de chaque séance, des prospectus simplifiés
ont été distribués aux participants.


Au-delà de l’intérêt que suscite ces journées d’information auprès du public, qui s’approprie
très rapidement les outils proposés, c’est surtout la méconnaissance de ces services en ligne
qui est marquante. Du Bourgmestre à l’agent de police en passant par le citoyen lambda, le
numérique reste encore un mystère. A titre d’exemple, une personne sur dix n’a jamais utilisé
IRISbox ou encore moins été orienté par sa Commune vers la plateforme. Et pourtant, des
milliers de personnes se pressent encore devant les comptoirs des Communes pour chercher
des documents téléchargeables simplement à partir d’un PC.
Au sein des administrations communales, les disparités sont assez importantes sur la
numérisation des démarches administratives et la promotion de ces services à l’endroit les
usagers.


Le présent rapport propose une analyse des journées d’information par Commune avec une
présentation chiffrée des participations pour chaque événement. Une synthèse et des
recommandations sont émises afin de soutenir la stratégie de numération des services par les
pouvoirs publics en vue de promouvoir des initiatives d’accompagnement pour les citoyens.

Téléchargez le rapport